La barrière de piscine, une solution sécurité efficace

La barrière de piscine, une solution sécurité efficace

Depuis 2004, il est obligatoire de sécuriser les abords de piscine. Quatre dispositifs sont autorisés, tous ayant leurs avantages et leurs inconvénients : alarmes, bâches, abris et barrières. Ces solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients, qu’il s’agit de prendre en compte avant de faire son choix.

cloture de piscine en verre

Les dispositifs de sécurité autorisés

Tous les bassins enterrés ou semi-enterrés, à usage individuel ou collectif, doivent être sécurisés. Sont donc concernées les piscines privatives, mais aussi les spas et les piscines des hôtels, résidences, campings, etc. Pour ce qui est des piscines hors-sol, il est indispensable de prévoir une échelle avec accès sécurisé. Seules sont exemptées les piscines naturelles, gonflables et les piscines placées sous la surveillance d’un maître-nageur, comme les piscines municipales.

La loi du 1er janvier 2004 prévoit quatre dispositifs :

  • Les alarmes (normes NF P90-307), immergées ou périmétriques. Discrètes et faciles à poser, elles demandent toutefois de l’attention : changement des piles et batteries, surveillance quand elle n’est pas enclenchée…
  • Les bâches (normes NF P90-308), pratiques, car elles assurent aussi une fonction thermique et de protection de l’eau. A savoir que, pour être homologuée, elle doit empêcher l’immersion d’un jeune enfant. Les simples bâches à bulles ne suffisent donc pas.
  • Les abris (normes NF P90-309) : pour être aux normes, ils doivent pouvoir se verrouiller. Principal avantage : une utilisation à l’année de la piscine. Mais dans ce cas, il faudra un permis de construire pour installer l’abri. Les abris escamotables sont autorisés et sont plus faciles à mettre en œuvre.
  • Les barrières de piscine (normes NF P90-306) : on leur reproche souvent d’être voyantes, mais c’est sans compter l’offre existante sur le marché, combinant matériaux design et transparence. C’est la solution préférée des parents de jeunes enfants, car c’est sans aucun doute la plus efficace.

Tous ces dispositifs de sécurité n’exemptent en rien la vigilance des parents et des adultes. Si de jeunes enfants profitent de votre piscine, respectez des règles de bon sens pour éliminer tout risque d’accidents et noyades.

L’efficacité de la clôture de piscine

Pourquoi une barrière est-elle souvent la solution envisagée par les propriétaires de piscine ? Pour plusieurs raisons :

  • La clôture empêche physiquement l’intrusion dans l’eau des jeunes enfants, contrairement aux alarmes
  • La barrière est verrouillée afin qu’aucun enfant ne puisse entrer sans l’autorisation d’un adulte
  • Une clôture transparente ou ajourée permet de garder un œil sur la surface de l’eau
  • Une barrière de piscine design en inox ne dénature pas votre extérieur en restant esthétique et est facile d’entretien
  • Les clôtures de piscine sont multiples et variées, selon une large gamme de prix, du grillage à dérouler à la structure escamotable
  • Il est tout à fait possible de poser soi-même une barrière autour de sa piscine, notamment en commandant un modèle de clôture inox en kit homologué
  • L’on peut se servir des murs et des haies aux abords du bassin pour compléter une barrière, ce qui aura l’avantage de limiter son coût

Pour en savoir plus, consultez le guide de la clôture de piscine en suivant ce lien.

Poser une barrière de piscine en respectant les normes en vigueur

Pour une barrière de piscine design et esthétique, l’inox et le verre sont recommandés ; Divinox propose des solutions sur mesure pour votre bassin et votre jardin, du matériel homologué que vous pourrez poser vous-même. Dans tous les cas, il est indispensable que votre barrière ne puisse être escaladée : exit donc les clôtures faites de lisses horizontales ou de grillages larges. Le portillon, quel que soit le modèle vers lequel vous vous tournez, doit impérativement être posé de manière à s’ouvrir vers l’extérieur de l’enceinte du bassin et être muni d’un double système de verrouillage qu’un enfant ne saurait actionner seul. Enfin, si vous montez vous-même une barrière de piscine, gardez à l’esprit que celle-ci doit se trouver à minimum un mètre des bords du bassin et à maximum 3 mètres.

N’hésitez pas à demander conseil à nos équipes et à notre bureau d’étude pour sécuriser efficacement votre piscine et en profiter ainsi sereinement tout l’été.